Archives du mot-clé couveuse électrique

Comment organiser un petit élevage de poules?

Bookmark and Share


Une bonne idée que je vous partage si et seulement si, vous avez le terrain pour le réaliser. Il faut compter 
20 m2 par poule.

11 février 2012

COCORICO, le voilà prêt au lancement !

Voici le projet d’élevage de poulets pour la commune de Barga au Burkina Faso,il est mis en pages et attend son financement.

 

Cocorico-couverture-001.jpg

« Cocorico » est un mini dessin-d'-une-poule projet d’élevage de poulets, pour un démarrage avec 1 coq et 5 poules. Nouveau par sa conception, il permet d’utiliser une couveuse (incubateur) à pétrole et surtout un électrique fonctionnant au solaire.

couveuse electrique

 

 

 

 

Son coût total est modeste, conçu pour des groupes de 10 éleveurs, il se chiffre à 9.800 euros (envoi de petit matériel médical compris). 

En voici un aperçu:

Objectifs du projet:  

  • Donner une nouvelle impulsion au secteur de l’élevage par un mini-projet économique dans sa conception, pour ceux qui en vivent déjà ou non.

- Apprendre à aimer les métiers de la terre (et non les subir par tradition) par la formation pratique, et le suivi en coopérative.

- Mettre le projet de formation à l’élevage, à la portée même des analphabètes, par sa simplicité de réalisation, et le remboursement progressif du financement.

- Provoquer des réflexes de solidarité entre éleveurs, mais aussi de compétitivité pour obtenir la qualité pour chaque élevage.

    • - Savoir bien gérer pour bien gagner, épargner et investir dans l’élargissement des activités.
    • - Lutter contre la pauvreté dans cette région à type sahélien.

Description détaillée du projet:

- Les gens sans ressources, ou à faibles ressources, ont la possibilité par ce projet économique et du fait de la faible participation financière exigée, d’avoir un revenu substantiel (environ +/- 45.000 FCFA par mois de chiffre d’affaire en production optimale) pour un élevage bien tenu.

- Cours théoriques en groupe, suivis immédiatement de la pratique à domicile dans le courant de la semaine suivante.

- Les animateurs vont contrôler dans chaque élevage, si les instructions sont correctement appliquées.

- Le bon démarrage de l’élevage, commence par la juste manipulation de l’incubateur électrique que nous faisons produire par des artisans.

- Un panneau solaire, avec installation pour chaque apprenant, sera mis en place, afin de produire l’électricité nécessaire à l’incubateur.

Détails de fonctionnement :

Nous commençons avec 1 coq africain de bonne taille(pour l’immunité) et 5 poules « rouges »(pour la taille) que nous installons en enclos couvert et clôturé. Une pièce sera construite en banco pour l’élevage des poussins, un autre enclos couvert et clôturé pour les poulets d’un mois jusqu’à la vente (3mois),après la 1ère vente, on pourra développer cet élevage.

Ici un poulailler à construire soi-même si l’on a les moyens pour le matériel, c’est sur Galinette.net

Nous utilisons un incubateur électrique placé au domicile de l’éleveur (pour éviter le vol) d’une capacité de 100 œufs de poules.

Il fonctionnera grâce à un panneau photovoltaïque placé sur le toit du domicile, et qui permettra aussi de faire fonctionner un frigidaire (acheté avec le bénéfice des ventes et sans crédit) et les ampoules(de 75w) de la maison.

Les poules pondent un œuf par jour, toujours au même endroit. Nous récupérons un œuf/jour dès le 3ème œuf, et stockons les œufs de toutes les poules ensembles, à l’abri de prédateurs (serpents et autres) jusqu’à la fin de la ponte de chaque poule, puis nous leur enlevons les derniers œufs. Une poule pond en moyenne 20 œufs +/-.

Nous plaçons alors ces œufs en incubateur qui produit les mêmes conditions de couvaison que la poule, pendant les 21 jours nécessaires.

Ce qui libère les poules que le coq peut à nouveau féconder, car quand elles couvent puis élèvent les poussins, elles ne se laissent pas approcher par le coq et il y a perte de temps pour qu’un roulement de vente se mette en place.

Au bout de 5 mois, le paysan est censé avoir compris l’intérêt de ce roulement pour avoir un revenu mensuel assuré.

- pour 75% de réussite à l’éclosion, soit 45 poussins/ 60 œufs incubés

- mortalité de 10% jusqu’à la vente, soit 5 poussins perdus

- vente mensuelle de 30 poules (le reste pour la famille) à prix courant (1500 f cfa), soit 45000 francs cfa (plus que certains fonctionnaires!).

Avec l’expérience on obtient 80% d’éclosions, et un taux réduit de mortalités.

Les cours comprennent:

. savoir manipuler un incubateur

. connaître le comportement des volailles

. connaître les maladies les plus répandues des volailles

. les bons réflexes par rapport aux maladies

. savoir composer l’aliment-volailles produit soi-même (soja + maïs)

- l’entretien des enclos et du matériel d’élevage

. les ennemis des volailles, comment les éviter, les éliminer

. la comptabilité élémentaire

. la gestion élémentaire

. la vente, techniques du bon vendeur

Décidément, le site de Galinette me plaît énormément, trop bien la construction de poulaillers de formes différentes!

En voici des images de poulaillers pour petites surfaces…

Poulailler, toit ouvrantCabanon à poules

Bookmark and Share